Aller au contenu principal
logo
alert
Alerte

Le réseau Nomad Car (lignes régulières, transports scolaires) continuera de fonctionner aux horaires habituels pendant le couvre-feu

En savoir plus

Aéroports de Normandie

  • clock

De nombreuses destinations sont accessibles depuis la Normandie, aussi bien en France qu’à l’étranger, pour des voyages d’affaires comme pour le loisir.

L'association "Aéroports de Normandie" 

La Région a initié en 2016 une démarche de rapprochement entre les aéroports de Caen, Deauville, Le Havre et Rouen afin de rendre l’offre aéroportuaire normande plus lisible et d’améliorer la desserte aérienne de la Normandie.

Cette stratégie régionale s’est concrétisée par la création en juin 2018 de l’association « Aéroports de Normandie » qui a pour but de promouvoir les quatre aéroports auprès des voyageurs et des compagnies aériennes, au travers d’une stratégie partagée par les propriétaires des quatre plateformes.

Le trafic commercial au départ ou à l’arrivée des aéroports normands se porte bien puisqu’il a enregistré un peu plus de 360 000 passagers en 2017 soit une progression de 25% par rapport à 2016. 

À savoir

Plus de 50 destinations sont proposées au départ de la Normandie, des aéroports de Caen-Carpiquet, Deauville-Normandie, Le Havre–Octeville et Rouen-Vallée de Seine :

  • 18 villes françaises : Ajaccio, Bastia, Biarritz, Bordeaux, Brest, Calvi, Figari, La Rochelle, Lille, Lyon, Marseille, Metz/Nancy, Nantes, Nice, Pau, Poitiers, Strasbourg, Toulouse.

  • 19 pays : Allemagne (Nuremberg) Belgique (Bruxelles) Cap Vert (Praia) Croatie (Dubrovnik, Ile de Brac) Egypte (Louxor et la vallée du Nil) Espagne (Fuerteventura/Canaries, Lanzarote/Canaries, Malaga, Palma de Majorque/Baléares) Grèce (Athènes, Corfou, Héraklion, Ile de Kos, Rhodes) Hongrie (Budapest) Italie (Bologne, Catane/Sicile, Milan, Naples, Olbia/Sardaigne, Palerme/Sicile, Rome, Venise) Jordanie (Amman) Maroc (Agadir, Marrakech) Monténégo (Podgorica) Norvège (Geiranger) Pays Bas (Amsterdam) Portugal (Algarre, Madère, Porto) République Tchèque (Prague) Royaume Uni (Londres Southend) Tunisie (Djerba) et les grandes capitales européennes via le Hub de Lyon. 

Une nouvelle aérogare pour Deauville

La mise en service de la nouvelle aérogare de 4 000m² est prévue en avril 2022. Bâtiment économe en énergies et fluides, abandonnant les chaufferies au fuel pour l’électricité, il sera modulable pour s’adapter aux contraintes de saisonnalité de l’exploitation avec la possibilité de fermer une partie du bâtiment pour réduire les charges de fonctionnement.
Le projet est dimensionné pour répondre au trafic de l’aéroport hors crise sanitaire, soit deux avions de 180 places et un avion de 100 places simultanément. 

Le projet est financé à 100% par le Syndicat Mixte selon la clé de répartition suivante :
- 95 % pour la Région Normandie soit 9,025 millions €
- 5 % pour la ville de Deauville soit 475 000 €.
 

Un projet de parc photovoltaïque 

Le Syndicat Mixte de l’Aéroport Deauville Normandie a souhaité mettre à disposition les terrains délaissés de l’aérodrome et les terrains annexes, pour la construction d’un parc photovoltaïque au sol d’une surface utile de 46,3 hectares.
Ce projet sera réalisé par des opérateurs privés, au terme d’une procédure d’appel à projet. Il sera source de retombées économiques importantes pour le territoire :

  • Le Syndicat mixte percevra des loyers pour l’offre locative des terrains et un intéressement sur la production d’électricité qui sera revendue à EDF
  • Les revenus espérés dans le cadre de cette opération devraient permettre le financement de l’aéroport et de ses équipements pour les 30 prochaines années.
  • Ce projet permettra également une coopération entre le producteur d’énergie et l’aéroport (avion électrique, hydrogène, remplacement des équipements thermiques par des électriques, transfert de charges dont les taxes foncières, mutualisation d’équipements de sécurité sureté, bornes de recharge pour véhicules électriques ou à hydrogène, approche pédagogique et participative du projet avec un financement possible par les habitants, installations d’ombrières sur le parking voiture…). 
  • L’empreinte carbone de l’aérogare devrait devenir négative tout en fournissant de l’électricité à une grande majorité des 90 000 foyers du Pays d’Auge.  
  • Les collectivités locales devraient également percevoir des recettes fiscales annuelles liées à la taxe sur les réseaux IFER et CVAE. 

La surface proposée par le SMADN pour l’implantation de ce projet photovoltaïque en fait un projet emblématique. En effet, en dehors de quelques grands projets, la surface moyenne des fermes solaires est de 10 hectares. Deauville Normandie devrait ainsi être le premier aéroport à valoriser ses délaissés aéroportuaires sur une telle ampleur. 

Évaluer cette page :

L’avis des internautes :

logo